Rencontre avec Fiona, neuro-architecte spécialisée en habitat thérapie

«Un intérieur unique qui nous ressemble et correspond à nos besoins »

C’est ce que Fiona propose à ses clients. 

C’est son parcours d’étudiante en architecture rempli de stress et de critiques qui l’a amenée sur le chemin parallèle de la santé mentale. 

Après avoir suivi des formations en Habitat thérapie, Feng Shui et neuro architecture, elle s’est donnée pour mission de créer des lieux de vie les plus alignés possibles à nos besoins les plus profonds. 

Intriguées par son parcours et son travail, nous lui avons posé quelques questions

1. Qu’est-ce que la neuro architecture ?

La neuro-architecture est une discipline qui allie l’architecture et les neurosciences. Elle étudie l’influence de l’environnement sur les processus cérébraux et, par conséquent, sur notre comportement. Il s’agit de comprendre pourquoi certains endroits favorisent certaines humeurs, comment concevoir un espace pour avoir un meilleur sommeil, un environnement de travail moins stressant, …

2. En quoi peut-elle nous aider à nous sentir bien chez nous ? 

Vous vous êtes déjà demandé pourquoi vous avez une place favorite dans votre salon? Pourquoi votre corps se sert quand vous rentrez dans un couloir d’hôpital ? Pourquoi certains lieu réactivent certaines émotions ?

Notre bien-être est directement lié à nos émotions et nos ressentis, qui eux sont influençables par l’environnement qui nous entoure.


Prenons l’exemple du sommeil. Bien dormir ne signifie pas avoir un sommeil réparateur. Le sommeil réparateur permet d’aller dans des couches profondes de régénération. C’est seulement pendant cette phase de sommeil profond que toutes les cellules se régénèrent. Le corps ET le cerveau sont alors en mode : OFF.

Pour que le cerveau soit entièrement détendu, il faut assurer un sentiment de sécurité et de protection dans la chambre.

En appliquant les principes clefs de la neuro-architecture, notre environnement répond à nos besoins fondamentaux. Plus notre cerveau se sent en sécurité, mieux on se sent.

3. N’est-ce pas une tendance de mode de faire appel à un spécialiste de la neuro architecture ?

Au contraire… la mode ne fait pas encore appel à la neuro architecture. Nous sommes encore loin d’une réalité ou l’esthétique et le bien-être ne font qu’un. Avec l’ampleur qu’on pris les réseaux sociaux ces dernières décennies, la beauté de la capture d’écran est devenue plus importante que la qualité de l’espace dans son vécu et dans son ressenti.

Faire appel à un spécialiste, c’est définir ce dont on a besoin, c’est faire des choix en fonction de son propre parcours. La mode rassemble, hors on a tous une histoire de vie unique. Deux intérieurs ne peuvent pas être identiques car deux histoires de vie ne seront jamais identiques.

Faire appel à un spécialiste c’est comprendre nos besoins, nos envies, nos éventuels blocages et faire nos choix en fonction.

 

4. La neuro architecture et l’écologie, est-ce lié?

La principes de la neuro architecture nous ramène toujours vers nos mode de fonctionnement primitif ; notre corps, notre cerveau et nos cellules sont programmés pour assurer notre survie et nous protéger des prédateurs.

Les disciplines complémentaire à la neuro-architecture ; le Feng Shui et l’habitat thérapie, sont inspirées des lois de la nature, avec comme objectif principale d’augmenter nous reconnecter à celle-ci. Beaucoup de médecines occidentales utilisent les éléments de la nature comme outil thérapeutique.

L’homme passe aujourd’hui 90% de sa vie à l’intérieur. Il est fondamental pour notre bien-être de préserver notre lien avec la nature. Plus on se rapproche d’elle, mieux on se sent.

Le bien-être et l’écologie sont donc étroitement liés. Prendre soin de notre environnement c’est prendre soin de soi. Prendre soin de soi c’est prendre soin de son environnement.

5. Des conseils de base pour bien aménager son intérieur? 

 

Conseil bureau : Idéalement on essaye d’avoir un mur plein derrière soit quand on travaille et on évite donc de positionner le bureau face à un mur. Il n’offre aucune perspective au cerveau et renforce tout sentiment de ‘stagner dans son boulot’ et de ‘manque de motivation.

 

Conseil salon : Dans la plupart des intérieurs, il y a un mur derrière la télévision, et pourtant, c’est derrière le fauteuil qu’il faudrait assurer le mur plein. Pourquoi ? La raison principale est que cela donne un sentiment de protection au subconscient. En ayant un mur plein derrière vous, aucun ‘danger’ ne peut vous attaquer par derrière. Votre subconscient peut donc être détendu et cela vous permet de récupérer pendant vos moments de détente.

Aujourd’hui, avec les espaces de vie de plus en plus ouverts, il devient souvent difficile de privilégier cette configuration.

 

Conseil chambre : la chambre représente bien plus que le sommeil, c’est un lieu de calme, d’intimité et de sensualité. Les couleurs chaudes sont à privilégier. On essayera toujours d’éviter une orientation de la tête de lit vers l’ouest ou le sud-ouest.

Pour en découvrir plus sur Fiona et son travail 

 Site internet : www.betterathome.be

 Instagram: Better at home

Le prix juste

Ou comment notre prix est déterminé? 

On avait déjà abordé un peu cette question du prix dans notre article sur les soldes que vous retrouverez ici. Aujourd’hui, il nous parait également nécessaire de vous expliquer ce qui se cache derrière nos prix et pourquoi notre marge de manoeuvre sur ceux-ci est fort limitée. 

Chez MIEU, nous appliquons le prix juste, un prix où toute la chaine des intervenants est rémunérée correctement: du fabricant au revendeur. Quand on achète un produit chez MIEU, on ne donne pas seulement son argent à un magasin bruxellois mais on fait également vivre une autre entreprise européenne et tous les travailleurs de cette entreprise.

Nous faisons du commerce ETHIQUE c’est à dire que nous achetons nos produits à un prix juste et nous le revendons avec une marge, bien sûr, mais une petite marge, celle qui va juste nous permettre de payer nos coûts, charges et salaires.

Nos produits sont des produits de qualité fabriqués en Europe, afin de ne pas les importer depuis l’autre bout de la planète et d’avoir une meilleure garantie du respect des droits des travailleurs.  Forcément, ces critères ont un certain coût et il n’est pas rare que les prix de nos produits soient plus élevés que des objets produits en masse. Cependant, en achetant vos produits chez nous, vous participez à un cercle économique vertueux. 

Notre marge en tant que revendeur est assez faible (quand on compare avec celles pratiquées par les grandes entreprises). Nous pratiquons une marge juste qui nous permet de couvrir nos charges, coûts, salaires et qui, à terme, nous permettra également de développer notre concept et d’aller encore plus loin dans notre mise en avant du MADE IN EUROPE. 

Cette marge est nécessaire pour faire fonctionner MIEU. Elle n’est pas là pour enrichir des actionnaires. Malheureusement, dans notre société capitaliste, il est plus que courant de pratiquer les mauvais prix avec des marges énormes qui permettent de faire des promotions à tout va et de vous faire croire que vous avez fait une affaire en achetant à – 40%, – 50%, voire plus. 

Cette situation de marge folle et qui existe depuis des dizaines d’années complique énormément le travail des marques honnêtes et justes. Habituées à recevoir des promotions, il est alors difficile pour certaines personnes de ne pas recevoir de réduction lorsqu’elles achètent dans des commerces comme le nôtre. 

Pourtant, si nous voulons pouvoir payer, outre le stock du magasin, le loyer du showroom, les salaires des employés, les charges, le site internet,…. Nous ne pouvons nous permettre d’offrir des pourcentages systématiquement. Notre marge ne suffirait plus pour survivre.

Nous savons que même avec toutes les meilleures intentions du monde, il est parfois difficile pour certains de nos clients de pouvoir s’offrir une belle pièce, un beau meuble fabriqué en Europe. Le contexte actuel ne va clairement pas aider à aller dans ce sens. C’est pourquoi nous avons mis en place notre programme de fidélité afin de remercier nos clients fidèles, qui croient en nos valeurs et nous soutiennent. En passant « golden member », vous aurez 10% de manière permanente sur notre catégorie zéro déchet et vous recevrez une réduction de 15% à utiliser le jour de votre choix. 

Nous avons également une section « destockage » mis à jour tout au long de l’année avec des fins de collections ou des pièces d’exposition vendues à prix réduit.

On profite de cet article pour remercier nos clients pour leur fidélité et leur soutien. 

Vive les intérieurs responsables et le MADE IN EUROPE 🇪🇺

La slow cosmétique avec Rachel Dipinto

Il y a quelques semaines, nous avons eu la chance de pouvoir poser quelques questions à Rachel Dipinto.

Esthéticienne, herboriste et aromathérapeute de formation, elle est surtout experte en beauté naturelle. Sa passion pour la « slow cosmétique », elle la partage sur son blog au travers de conseils, d’astuces et de recettes. Elle propose également des soins et des ateliers de cosmétiques 100 % naturels.

C’est aussi la fondatrice de « l’Ecole de beauté vivante », où elle propose des formations en aromathérapie, des cours de cosmétique naturelle et des ateliers lunaires. Avec cette école, Rachel souhaite non seulement partager son savoir, mais également initier à un nouveau mode de pensée qui métamorphose les rituels de beauté.

1. Qu’est-ce que la slow cosmétique ?

La slow cosmétique est un mouvement fondé par Julien Kaibeck en 2012. 

Pour résumer en quelques mots, la slow cosmétique va vraiment promouvoir une beauté intelligente, écologique saine et raisonnable. Elle sort des carcans des cosmétiques conventionnels et traditionnels qui nous bombardent de publicités mensongères.

Ce mouvement nous apprend à prendre soin de soi avec des matières végétales brutes et nobles (huiles essentielles, hydrolats, huiles végétales, argiles…). Il nous apprend à comprendre la valeur des produits et met en avant les producteurs et les artisans de la beauté. 

C’est vraiment la base de ce concept.

Ce label garantit des cosmétiques exempts de perturbateurs endocriniens, de conservateurs qui mettent en doute l’innocuité des produits et ce qu’ils font sur le corps, et il accorde une attention particulière à la qualité des ingrédients des cosmétiques. 

 

2. Quels sont les avantages ?

Les produits « slow cosmétique » proviennent souvent  de petites productions familiales et artisanales. 

Et, dès qu’une marque familiale de slow cosmétique grandit et s’industrialise, à partir du moment où celle-ci est labellisée, elle continue à garantir la qualité et la noblesse des ingrédients qu’elle utilise et la qualité humaine, c’est à dire un travail juste. 

Ensuite, le label garantit l’absence de tests sur les animaux et l’absence de maltraitance humaine.

3. C’est vraiment efficace ?

Oui, c’est efficace mais le type de produits utilisés va dépendre des personnes. Il y a des produits qui vont correspondre à une personne et pas du tout à une autre.

Par exemple, une personne faisant de l’acné, si elle prend un savon en bloc pour son visage, cela ne va pas lui correspondre puisque celui-ci contient de la soude.

Tout va dépendre du type de peau de la personne, de la routine qu’elle utilise etc…

Au-delà des produits qui sont déjà faits, la slow cosmétique c’est surtout utiliser des huiles pures et réapprendre à travailler avec des matières.

Il faut réussir à trouver la routine qui nous corresponde et c’est pour ça qu’il est important de se faire conseiller par des professionnels qui peuvent nous guider dans le monde de la slow cosmétique.

 

4. Slow cosmétique et zéro déchet c’est pareil ?

Lorsque l’on choisit d’utiliser des produits slow cosmétique, on tend forcément vers le zéro déchet. Si l’on utilise des huiles pures, des hydrolats, des argiles, on aura beaucoup moins de packagings dans nos tiroirs.

Si l’on prend soin de sa peau avec des matières brutes, on produit beaucoup moins de déchets. 

Dans la majorité des cas, les marques labellisées « slow cosmétique » font très attention à leurs emballages et à leur impact écologique. 

 

5. Un produit avec lequel commencer quand c’est la première fois qu’on se tourne vers des initiatives naturelles ?

L’hydrolat de fleur d’oranger : Les hydrolats en général peuvent vraiment séduire les consommateurs parce que c’est facile à intégrer dans sa routine, c’est très efficace, c’est sensoriel et c’est facile d’utilisation pour tout le monde.

6. Des essentiels à avoir chez soi ?

L’hydrolat de fleur d’oranger : Adapté à toute la famille, il apaise les brûlures et les peaux sensibles. On peut le boire et le mettre dans l’eau pour apaiser l’esprit, pour calmer les acidités et les maux de ventre. Il tonifie le visage après le lavage et avant de mettre sa crème.

Argile blanche : Parfaite pour des masques matifiants, purifiants, mais aussi pour le talc pour bébé.

Huile végétale de jojoba : elle peut servir de sérum, pour l’hydratation, mais aussi de démaquillant et d’huile pour les cheveux qui fait briller.

L’huile essentielle de camomille romaine : Elle est un peu chère, mais elle est très polyvalente. Anti-inflammatoire, anti-douleur, elle soulage de beaucoup de choses, et même l’émotionnelle puisqu’elle est anti-angoisse, anti-stress. Elle calme les colères et la sure excitation. En mélanger quelques gouttes avec une huile végétale lors de massage est très salvateur. 

Pour en découvrir plus sur Rachel et son travail 

🌿 site internet : www.ecoledebeautevivante.com

🌿 Instagram: ecole_de_beaute_vivante

Rencontre avec Caroline, Home organiser

« L’art de ranger et d’organiser sa maison afin qu’elle soit agréable à vivre »

C’est la spécialité de Caroline, home organizer et coach en désencombrement, à qui nous avons posé quelques questions sur son activité. Après 10 ans de carrière dans le secteur de la mode et du management, Caroline décide de lancer Projet Plume, un service d’aide au désencombrement.

C’est en 2017, suite à un burn-out, que le tri l’aide à y voir plus clair et lui permet de s’alléger de tout ce qui l’encombre.

En 2020, une amie lui demande de l’aide afin d’organiser son espace de vie.

Sa prochaine mission de vie prend alors forme : aider les personnes qui – comme elle à l’époque – ont besoin de s’alléger pour mieux avancer.

Et Projet Plume voit le jour début 2021

Aujourd’hui, cela fait bientôt 2 ans que Caroline a lancé son service et qu’elle aide et accompagne des personnes en état de saturation à enfin se sentir mieux dans leur espace de vie.

Curieuses d’en savoir plus sur cet art du rangement,

nous lui avons posé des questions sur cette pratique qui fait des miracles !

1. Qu’est ce que le Home organizing? 

Le Home Organizing (« Organisation de la Maison » en français) consiste à désencombrer une habitation et – lorsque le tri a été fait – à réaménager les espaces de rangement et les optimiser en fonction des besoins de chacun. Le Home Organizer, coach en rangement, accompagne avec bienveillance et tend à rendre la personne autonome.

 

2. En quoi le Home Organizing peut-il nous aider à nous sentir bien?  

Quand la maison est en désordre, qu’on ne retrouve plus les affaires ou que les placards débordent, cela crée du bruit visuel et un sentiment de grande frustration, on sature. Optimiser et repenser son intérieur c’est décider quelles énergies nous voulons mettre autour de nous et dans notre vie. Trier sa maison c’est trier sa vie : ce n’est pas toujours facile car l’émotionnel entre très souvent en jeu mais c’est au final très libérateur. Nous ne laissons plus les objets nous posséder, c’est nous qui les possédons.

 

3. A quel point un intérieur organisé peut-il nous aider dans notre quotidien ?

Un intérieur organisé va nous apporter un gain de temps, de l’apaisement au niveau de la charge mentale et également de meilleures relations avec les autres. Et oui, tout est lié : si l’environnement n’est plus un stress, la communication devient plus apaisée et les projets se mettent plus facilement en marche.

 

4. N’est-ce pas une tendance de mode de faire appel à un Home Organizer? 

Je pense que toute nouveauté (même si le Home Organizing existe depuis des années, c’est seulement depuis peu que l’engouement se fait) commence par une tendance mode, mais contrairement à d’autres, celle-ci est faite pour durer et s’ancrer dans notre mode de vie. Notre société de consommation a fait de nous des écureuils qui gardons et consommons à l’excès, nous avons trop de tout et nos intérieurs saturent. Notre habitation était un lieu de passage mais depuis les confinements elle est redevenue notre foyer, il est donc essentiel de reprendre notre intérieur en main et de faire de lui un havre de paix où il fait bon vivre.

 

5. Le Home Organizing et l’esthétique, compatible ou incompatible?

Totalement compatible ! Notre intérieur est le reflet de qui nous sommes. et quoi de mieux qu’un joli intérieur avec des objets qui nous ressemblent et nous apportent de bonnes ondes ? Cultivons le plaisir d’être chez soi !

 

6. Peut-on allier le Home Organizing et l’écologie? Cela donne l’impression qu’il faut acheter plein de trucs

Le Home Organizing dépend du coach, il existe donc une multitude d’approche dans cette discipline.

Personnellement je cultive « l’écologie d’intérieur » qui s’intéresse à notre relation avec nous-même et avec ce qui nous entoure : approfondir notre lien avec notre moi et avec notre environnement, de s’y sentir bien, d’y trouver du réconfort et de l’harmonie. Pour moi le Home Organizing ce n’est pas juste ranger et faire quelque chose de joli. Je rajouterais d’ailleurs qu’aujourd’hui plus que jamais il est impératif de comprendre et de revoir sa manière de consommer. Lors de mes missions j’explique aux personnes que l’on va d’abord utiliser ce que l’on a à la maison et que si besoin, on achètera ce qu’il manque; mais également que se séparer d’un objet ne signifie pas qu’il faille le jeter, bien au contraire. Je parle de faire don, de revendre, d’offrir, de recycler. De penser circulaire, plus durable, plus éthique, plus local.

 

7. Des conseils pour bien débuter ? 

Commencer par un espace employé au quotidien, qui n’a pas de valeur émotionnelle. Un placard de cuisine par exemple. Vider le placard, le nettoyer puis décider pour chaque objet la place qu’il prendra  – ou pas – chez soi. Se poser les questions suivantes : est-ce utile ? est-ce que je l’emploie ? est-ce que je l’aime ? (fait-il mon bonheur, m’apporte-t-il de bonnes ondes). Le fait d’améliorer votre quotidien en si peu de temps aura un effet thérapeutique immédiat. A vous de jouer !

 

*tips pour la motivation : prendre une photo avant et une après le rangement : satisfaction garantie !

Pour en découvrir plus sur Caroline et son travail 

 Site internet : www.projetplume.com

 Instagram: projetplume

DIY – Nettoyant multi-surface

On le sait tous, les produits ménagers vendus dans le commerce ont des compositions loin d’être clean. 

Alors si vous cherchez à faire briller votre intérieur tout en faisant un geste pour l’environnement, ce DIY est fait pour vous !

Nous vous proposons la recette d’un spray multi-surface, 100 % naturel et super efficace ! 

MATERIEL :

– Du savon noir 

– Du bicarbonate de soude

– Un vaporisateur spray

– De l’eau 

– Un bol pour la préparation

LES ÉTAPES À SUIVRE :

  1. Versez une cuillère à soupe de bicarbonate de soude et 2 cuillères à soupe de savon noir dans un bol. 
  2. Ajoutez environ 100 ml d’eau, puis mélange.
  1. C’est optionnel, mais si vous souhaitez donner une douce odeur à votre nettoyant, ajoutez quelques gouttes d’huiles essentielles de votre choix. Aussi, quelques cuillères à soupe de vinaigre blanc peuvent être bénéfiques !
  1. Transvasez la préparation dans un vaporisateur. Rajoutez de l’eau si nécessaire.
  1. Shake, shake, shake ! Et voilà !

 

Et pour ceux qui n’ont pas le temps, qui n’ont pas les ingrédients nécessaires ou qui ont tout simplement la flemme, nous avons ce qu’il vous faut !  

Le super nettoyant multi-surface de chez What Matter qui nettoie & dégraisse toutes les surfaces. Composé de 99 % d’ingrédients naturels, il diffuse une délicieuse odeur de fleur d’oranger !

5 conseils pour aménager sa table de nuit

Chaque personne est différente, chaque table de nuit est donc unique. Suivant les intérieurs, la décoration, les budgets et les goûts, les aménagements varient. Le but cet article n’est donc pas de proposer une solution “taille unique”, mais plutôt de vous inspirer et de provoquer une réflexion quant à la mise en place de la table de nuit de vos rêves !

 

 

Évaluez vos besoins

Cela dit, il est primordial d’évaluer vos besoins et ce à quoi vous tenez, vous vous connaissez mieux que quiconque ! Agencement de votre intérieur, budget, préférences personnelles, vous seul pouvez juger et décider de ce que vous souhaitez.

Pensez pratique 

Concernant le choix du meuble, privilégiez les tables de chevet pratiques avec du rangement, un design ergonomique et qui vous plaise, surtout. L’un n’empêche pas l’autre ! Un panier de rangement assure que les câbles et autres chargeurs seront à l’abris des regards. Qu’il soit en osier ou en coton recyclé, il permettra également de jouer sur différentes textures.

Créez une ambiance 

Grâce à une lampe dimmable, vous pouvez créer une ambiance plus stimulante ou douce selon l’humeur ou le moment de la journée. Vous pouvez aussi jouer sur la lumière et sur le mood grâce à une bougie parfumée, qui viendra adoucir vos matins ou sublimer vos soirées. On la choisit avec couvercle pour ne diffuser l’odeur qu’au moment souhaité!

Une touche de couleur 

Une plante verte, qu’elle que soit sa taille, contribue à ajouter une touche de couleur et peut aussi améliorer la qualité de l’air de votre intérieur. En fonction du cache-pot choisi, elle s’intègrera parfaitement à votre décoration. Mention spéciale aux motifs terrazzo, qui arborent discrètement une multitude de couleurs sans être criards.

Bonne nuit ! 

Si vous êtes du genre à noter vos rêves au saut du lit, à planifier votre journée de demain ou à faire votre liste de courses sur le papier avant de vous envoler dans les bras de Morphée, prévoyez de quoi écrire. Si le sommeil semble vous échapper chaque nuit, combattez les insomnies grâce à un masque de nuit. Il peut aussi vous aider à prolonger vos grasses matinées, une sensation nettement plus agréable.

 

Welcome dans la MIEU Family

Après plusieurs mois de réflexions et de travail, notre système de fidélité a enfin vu le jour en novembre 2021. 

Nous sommes très fiers de notre communauté et des valeurs que nous véhiculons. MIEU, c’est avant tout une histoire de famille.s et vous en faites partie. 

Notre mission avec MIEU?
Rendre votre intérieur aussi confortable que responsable. Convaincre un maximum de personnes de l’importance de s’entourer de beaux objets bien faits et faits pour durer pour se sentir bien chez soi.

La MIEU Family – Notre système de fidélité pour une maison confortable et responsable

En imaginant la MIEU family, on a eu envie de remercier nos fidèles clients, bien sûr mais on a aussi essayé de trouver une façon de rendre notre sélection déco éthique plus abordable

Désormais, lors de la création de votre compte au moment de votre premier achat, vous recevrez un bon d’achat de 5 euros à valoir sur votre prochaine commande/achat*. Vous bénéficiez également de 90 jours pour échanger vos achats (au lieu de 30 jours).

Dès que vous aurez cumulé 250 euros d’achat ou effectué 5 achats, sur une année, vous deviendrez automatiquement GOLDEN MEMBER. Vous aurez alors 10% de manière permanente sur toute notre catégorie Zéro déchet (salle de bain et cuisine) et vous aurez une journée privilège de votre choix à – 15%. Le jour de votre choix, vous pourrez déduire 15% du montant de votre achat! Elle n’est pas belle la vie? 

 

Et ce n’est que le début, nous cherchons déjà de nouveaux privilèges et avantages à offrir aux membres de la MIEU Family. Alors si vous avez des envies, n’hésitez pas à nous contacter et nous les partager. 

 

* Validité un mois et achat de minimum 25 euros pour pouvoir le déduire. 

DIY – Étiquettes personnalisées pour vos bocaux

Vous avez passé le cap d’acheter en vrac mais vous en avez marre de confondre le sel avec le sucre ? C’est l’occasion de de créer des jolies étiquettes pour vos bocaux en verre ? Découvrez 3 manières d’en fabriquer avec ce DIY.

Aujourd’hui nous vous montrons comment customiser vos bocaux. Allier la consommation durable et la décoration, c’est notre enjeu chez MIEU !

Processed with VSCO with hb1 preset

MATERIEL : Des bocaux de votre choix! 

Étiquette 1 :  

  • Une corde
  • Une étiquette en papier cartonné
  • Un stylo noir
  • Des ciseaux

Étiquette 2 : 

  • De la peinture ardoise
  • Un pinceau
  • Du scotch
  • Des ciseaux 
  • Une craie

Étiquette 3 : 

  • Un feutre Posca
  • De papier 
  • Une imprimante
  • Du papier collant

LES ÉTAPES DE CREATIONS

Étiquette 1 

  • Découpez une étiquette dans du papier cartonné.
  • Écrivez avec un stylo noir.
  • Faites un trou à l’extrémité de l’étiquette dans lequel vous faites passer la corde.
  • Placez la corde autour du bocal et faites un nœud.

Étiquette 2

  • Délimitez les bords du rectangle que vous allez remplir avec de la peinture ardoise. Commencez par découper deux bouts de scotch de la longueur que vous souhaitez pour l’étiquette. Collez-les sur le bocal parallèlement. Refaites la même chose avec des bouts de la largeur souhaitée, de façon à créer un rectangle.
  • Peignez l’intérieur du rectangle avec votre peinture ardoise en faisant attention de commencer par les contour de façon à avoir des bords bien nets. Laissez sécher 24h, et repasser une deuxième couche.
  • Décollez les morceaux de scotch, écrivez à la craie et admirez vos bocaux personnalisés !
  • Il vous suffit de passer une lavette mouillée pour effacer la craie et réécrire à l’infini

Étiquette 3 

  • Choisissez une jolie police. Vous trouverez de chouettes polices sur Dafont ou Google fonts. Nous avons utilisé la police « Shadows Into Light ».
  • Imprimez la liste des mots à étiqueter dans la police téléchargée.
  • Découpez chaque mot et collez-les à l’intérieur des bocaux à l’aide du papier collant. 
  • Décalquez-les avec votre feutre Posca
  • Décollez le papier et le tour est joué ! 

 

 

#doitwithMIEU

 

À vous de jouer maintenant! 

N’hésitez pas à publier des photos de vos étiquettes et à nous tagguer !

 
 

5 conseils pour ne pas se lasser de sa…

Consommer moins mais mieux, choisir les bons objets et les beaux accessoires pour ne pas se lasser trop vite et être tenté de refaire son intérieur tous les ans. On vous offre, aujourd’hui, quelques pistes pour ne pas vous tromper et choisir en connaissance de cause lorsque vous prenez une décision déco. 

Parce que l’on a, à coeur, de vous offrir les meilleurs conseils. On a demandé à notre décoratrice d’intérieur préférée, Noémie Meijer du site Pierre Papier Ciseaux de nous donner quelques pistes.

1. Optez pour des couleurs neutres et douces

Restez sobre dans les pièces où vous passez le plus de temps, les espaces de vie mais n’hésitez pas à libérer vos idées les plus folles pour les plus petits espaces où vous ne faites que passer comme les couloirs, les toilettes, l’entrée,…

2. Variez les styles de déco

Ne sombrez pas dans le total look « scandinave », ou le total look « vintage »,… mais mêlez différentes pièces coup de cœur de différents styles, en les harmonisant par leurs couleurs ou leurs matériaux par exemple pour garder tout de même une certaine unité.

3. Privilégiez les petits motifs

Sur vos accessoires déco, privilégiez les petits motifs plutôt que les grands. On a plus vite tendance à se lasser des motifs plus imposants. 

4. Investissez dans des matériaux nobles et de qualité

Choisissez des matériaux nobles et de qualité, comme le bois brut, le métal brossé, les tissus de qualité. Ils vous couteront, certes, plus chers à l’achat mais ils tiendront bien plus longtemps que les matières comme le simili et les imitations. 

 

Pour lire notre article sur les matières à privilégier pour le linge de maison, c’est par ici

5. Fonctionnez au coup de coeur

Faites des achats « coup de coeur » et non sur un coup de tête. Prenez le temps de réfléchir à vos besoins, à vos envies profondes et ne vous laissez surtout pas influencer par les tendances. Il ne faut pas acheter parce que c’est mignon ou parce que vous l’avez vu chez une copine. Réfléchissez à la place que l’objet aura chez vous et à son utilité. 

S’il y a un doute? C’est qu’il n’y a pas de doute. 

DIY – Suspension en macramé pour vos plantes

Addict aux plantes et vous n’avez plus de place sur vos appuis de fenêtre? Pas d’inquiétude… Aujourd’hui, nous vous expliquons comment fabriquer une suspension pour plante avec uniquement de la corde ! Super facile à réaliser, vous pourrez maintenant inviter la nature dans votre salon en deux temps trois mouvements! 

Alors n’hésitez plus! Mettez vos plantes en valeurs et apportez une touche déco à la maison en fabriquant vous-même cette jolie suspension en macramé facile à réaliser! 

Et pour la touche finale, on opte pour ces cache-pots utlra canons 😉

MATERIEL

  • 8 mètres de corde
  • Un mètre
  • Une paire de ciseaux
  • 1 pot de fleur

LES ETAPES DE CREATIONS

  1. Commencez par couper la corde en 8 morceaux de 1 mètre.
  2. Regroupez-les à une extrémité et faites un nœud principal de façon à ce qu’ils tiennent ensemble. 
  3. Posez le tout sur une table. Séparer vos morceaux de corde en 4 paires. Astuce : pour plus de facilité, bloquez la corde à partir du nœud principal avec votre pot ou un bout de scotch. 
  4. À 10 cm* du nœud principal, nouez les paires ensemble. 
  5. À 10 cm* du deuxième nœud, nouez deux par deux les cordes qui n’appartiennent pas à la même paire. Répétez le mouvement jusqu’à ce que toutes les paires soient nouées ensemble.
  6. Et voilà le début du tissage qui soutiendra votre plante. En fonction de la taille de votre pot, renouvelez le point 5 une fois. 
  7. Il ne vous reste plus qu’à insérer votre pot à l’intérieur (sur le nœud principal). Faites un dernier nœud pour pouvoir suspendre le tout. 

*Pour les plus petits pots, essayez 6 cm. Le nôtre fait 20 cm de hauteur.

 

#doitwithMIEU

 

Et pour les personnes qui ont deux mains gauche, nous avons pensé à vous! Découvrez notre sélection de suspensions pour plantes en similicuir, fabriquées à la main en Belgique.